TR 3: Une grille de radiateur à la Ferrari

Triumph TR3La production débute avec TS 8637 ("commission number"), en octobre 1955. Extérieurement une grille de radiateur avancée dite "egg-box" (boîte à œufs) et des joints d'ailes en acier inoxydable, au lieu d'être peints, distinguent la voiture d'une TR 2. De plus il est possible de commander un siège arrière occasionnel pour une 3ème personne, ainsi qu'un hardtop en fibre de verre. Sur le moteur, un diamètre d'admission agrandi et des carburateurs SU de 1 ¾ inch au lieu de 1 ½ inch font passer la puissance de 90 à 95 ch. Puis en août 1956 : sensation, adoption de freins à disques Girling à l'avant, dès TS 13'046. La TR 3 devient ainsi la première voiture de série anglaise à avoir des freins à disque en équipement standard, n'ayant été précédée en Europe que par la Citroën DS 19 française l'année précédente. Puis le pont arrière est renforcé et un kit GT est présenté, offrant des poignées de porte extérieures et un hardtop en acier. Par rapport aux TR 2, le rythme de production des TR 3 est doublé.

D'octobre 1955 à septembre 1957 : 13'378 voitures produites.

 

TR 3 A: Le sourire aux dollars

Triumph TR3ADans les usines de Canley, GB, la TR 3 A entre en production durant l'été 1957. D'abord vendue exclusivement aux USA, elle est offerte au reste du monde dès janvier 1958. Extérieurement, la face avant incorpore maintenant une large grille qui incluse les signofils et les feux de position. Les phares sont eux repoussés en arrière de 2 inches (5 cm). Dès la voiture TS 22'014, les poignées de porte extérieures et de coffre deviennent standards. Mécaniquement cependant, rien ne distingue la TR 3 A de la TR 3, bien qu'officiellement la puissance indiquée soit maintenant de 100 ch à 5000 t/min. La production s'accroît notablement et plus de 58'000 TR 3 A sont construites. A son sommet en 1960, cette production atteint près de 2000 voitures en un mois. Il n'y a pas de changements visibles jusqu'en 1961, sinon que sous la peau, des améliorations sont apportées au système de freinage Girling.

De septembre 1957 à octobre 1961 : 58'236 voitures produites.

 

 

TR 3 B: Une fleur aux Américains

En 1961, lorsque la nouvelle TR 4 est annoncée, les distributeurs de Triumph aux USA expriment l'opinion que la voiture est trop confortable, et de manière générale trop améliorée, pour tous leurs acheteurs sportifs, purs et durs. De plus son prix est notablement plus élevé que pour la TR 3 A. Ils demandent à l'usine de produire une autre série de TR aux lignes classiques. La TR 3 B est mise en production en 1962. Les 500 premières ("commission number" commençant par TSF) sont identique aux TR 3 A, mais les 2831 suivantes ("commission number" commençant par TCF) se distinguent par un moteur de 2138 cm3 (identique à celui sur la TR 4) et une boîte à vitesse toutes synchronisées. A cause de leur rareté et de la combinaison châssis/moteur/transmission intéressante, les TR 3 B, série TCF, sont très recherchées.

De mars 1962 à octobre 1962 : 3'331 voitures produites toutes pour l'exportation.

Triumph TR3A